Assistance à Maîtrise d'Ouvrage à la Maîtrise des Actions de Développement Durable Territorial

 

La méthode est développée par Monsieur Gilles OLIVE, père fondateur de la méthode Haute Qualité Environnementale (HQE)

 

 

La maîtrise des actions de développement durable territorial = La maîtrise des actions de mise en œuvre sur des territoires de politiques de développement durable = L ‘assurance que les actions de développement durable territorial soient de qualité satisfaisante globalement = L’assurance de la qualité de l’objectif et du management des actions de développement durable territorial pour que leur résultat soit de qualité optimale, dans leur contexte spatial et temporel.

 

Nous travaillons à la maîtrise de tous les types possibles d’actions de développement durable territorial, c’est-à-dire à la maîtrise de ces actions quelque soient :

  • leur objet :

- un territoire pris dans son ensemble, qu’on veut satisfaisant des points de vue économique, sociétal et environnemental,

- un moyen d’aménagement territorial (MAT) – bâtiments ou équipements – qu’on veut qu’il soit une contribution à la mise en oeuvre d’une politique de développement durable appliquée à son territoire d’implantation, et qu’on pourra alors appeller « MAT durable »,

- un MAT qu’on ne peut vouloir, pour des raisons conjoncturelles, qu’il soit un MAT durable, mais qu’on peut vouloir au moins satisfaisant du point de vue énergétique ou mieux du point de vue environnemental.

 

  • leur nature :

- une action concernant un MAT : (1) opération de construction ou création ou réalisation, (2) activité de gestion (qui comprend l’entretien et la maintenance) ou utilisation ou exploitation, (3) opération d’adaptation ou rénovation ou réhabilitation, (4) opération de déconstruction ou destruction ou démolition,

- une action concernant un territoire pris dans son ensemble : (1) projet d’aménagement, (2) projet de renouvellement, (3) activité de gestion.

 

Notre offre de services est composée de trois types de services :

- (1) Aide aux décideurs et aux réalisateurs d’actions de développement durable territorial, par le conseil stratégique et l’aide opérationnelle (conseil et mise à disposition d’outils), pour assurer une véritable maîtrise de ces actions.

- (2) Aide aux autorités de régions (infranationales, nationales ou supranationales) à la mise au point et l’utilisation des systèmes de labellisation régionaux des actions de développement durable territorial, afin d’assurer leur véritable maîtrise.

- (3) Aide aux opérateurs d’actions concernant des types donnés de MAT à l’utilisation conjointe de certifications de la qualité environnementale de ces entités et de la « labellisation D2T (Développement Durable Territorial – maîtrise des actions) », permettant de prendre en compte au mieux les implications territoriales de ces actions.

 

  • Notre offre de services nécessite le recours systématique à une procédure d’étude préalable :

En effet et d’une part, il faut rassembler un minimum de connaissances sur (1) les politiques de développement durable applicables fondant les objectifs des actions, (2) les territoires d’application de ces politiques et (3) les actions possibles. D’autre part, nous n’avons pas développé notre méthode – le système D2T (Développement Durable Territorial – maîtrise des actions) – avec l’outrecuidante idée qu’il permettrait la maîtrise directe de n’importe quelle action particulière de développement durable territorial.

 

Notre méthode  = Le système D2T (Développement Durable Territorial – maîtrise des actions)

 

En matière de politique de développement durable territorial, pour améliorer des politiques existantes ou pour développer de nouvelles politiques à travers des applications expérimentales, et ce aussi vite et de manière aussi pertinente que possible, nous proposons d’utiliser le « système D2T », car, à notre connaissance, parmi le peu de méthodes existant au niveau international et qui traitent de la définition, du management ou de l’évaluation du développement durable des territoires, le système D2T est une des rares méthodes qui allie les qualités suivantes :

- Le système D2T est une véritable aide à l’action. En effet, il comprend une démarche d’actions qui est une méthode permettant de définir non seulement l’objectif d’une action mais aussi le système de management de cette action pour la mener au mieux dans son contexte.

- Le système D2T applique quatre principes vraiment incontournables : (1) la nécessité de définir toute politique de développement durable selon trois dimensions économique, sociétale et environnementale, (2) la nécessité de lʼadaptabilité du cadre de vie bâti des territoires et de ses composantes, (3) la nécessité de la prise en compte permanente du rôle de la culture dans le développement durable, (4) la nécessité de fonder la gouvernance des territoires durables sur des pratiques démocratiques issues du management organisé de leur développement.

- Le système D2T permet de gérer tous les types possibles d’actions de développement durable territorial.

 

Le système D2T est porté par le « Club D2C » et la société « S.BE.I-France ». Il a commencé à être développé par Gilles OLIVE et Olivier PIRON au sein du Club D2C.

 

 

 

Système D2T : La labellisation des territoires et des bâtiments

 

 

Le système de maîtrise des actions de développement durable territorial D2T (Développement Durable Territorial – maîtrise des actions), comprend un système de labellisation :

 

 

  • très efficace, car cette labellisation est une labellisation non pas des seuls résultats d’actions, mais des actions prises dans leur globalité, donc une aide (1) à leur décision, leur définition et leur réalisation, (2) à tous les acteurs concernés et (3) à leur reproductibilité,
  • très varié, car ce système de labellisation concerne :

- les actions relatives aux territoires pris dans leur ensemble (projets d’aménagement,

projets de renouvellement ou activités de gestion),

- les actions relatives aux moyens d’aménagement territorial (bâtiments et équipements), à savoir (1) les opérations de construction ou de création ou de réalisation, (2) les activités de gestion (comprenant l’entretien et la maintenance) ou d’utilisation ou d’exploitation, (3) les opérations d’adaptation ou de rénovation ou de réhabilitation, (4) les opérations de déconstruction ou de démolition ou de destruction,

  • ayant pour unique raison d’être l’optimisation de la qualité de toutes ces actions.

 

Ce système de labellisation a donc pour objectif l’optimisation de la qualité des actions d’amélioration de la qualité des territoires et des moyens d’aménagement territorial (bâtiments et équipements), sachant que la définition de la qualité retenue est : « La qualité d’une entité est l’ensemble des caractéristiques de cette entité qui lui confèrent l’aptitude à satisfaire une exigence » (G. OLIVE, d’après la norme NF EN ISO 8402 de 07-95).

 

Les labels des actions concernant les territoires sont dénommés : labels « Qualité Optimale des Territoires (QOT) ».

Les labels des actions concernant les bâtiments sont dénommés : labels « Qualité Optimale des Bâtiments (QOB) ».